Bienvenue

La Fondation pour le Développement des Pratiques de Justice Restaurative soutient une approche positive de faire Justice et d’apaiser les conflits. Ces pratiques, qui visent à rétablir les liens sociaux entre les parties et apaiser les personnes concernées, ont comme effets secondaires possibles l’amélioration des relations et du sentiment d’appartenance, et ainsi la diminution des symptômes et la désistance et la récidive.


La Fondation pour le Développement des Pratiques et de la Justice Restaurative soutient et développe toutes les actions ayant une visée restaurative pouvant se définir comme une manière de faire justice orientée vers la réparation des dommages, des souffrances et de la perturbation sociale causée par le délit.

Les réponses restauratives, formelles ou informelles, dans le contexte pénal ou autre, permettent de réparer ou résoudre les dommages en favorisant par tous les moyens -sous réserve du volontariat- le concours actif des personnes impliquées : les personnes qui ont commis les torts, les personnes les ayant subis et la communauté touchée, directement ou indirectement, par les faits. Parmi ces réponses on trouve les cercles de parole et de restauration, les rencontres agresseur-victimes (réelles ou virtuelles), les conférences familiales, la médiation restaurative. D’autres types d’accompagnements restauratifs peuvent être envisagés.

La loi du 15/08/2014 et la circulaire du 15/03/2017 apportent un cadre et des principes fondamentaux qui envisage la Justice Restaurative comme une mesure du champ pénal. La Fondation souhaite développer au-delà des mesures de Justice Restaurative différents accompagnements diversifiés permet de s’appuyer sur des accompagnements variés et préexistants.

La Fondation soutient des projets, promeut des actions en favorisant le développement de mesures informelles, oriente et favorise différentes formations nationales reconnues par la Circulaire de mars 2017.